Programme

ENSEIGNEMENTS UNIVERSITAIRES :

MODALITÉS PRATIQUES

Pour le programme 2018-2019 Cliquez ici

Remarques préalables :
Les maîtres de stages libéraux et hospitaliers ont le devoir de libérer les internes pour qu’ils puissent participer aux enseignements théoriques obligatoires prévus dans le cadre du DES. En cas de refus, l’interne avisera le directeur du département de médecine générale dans les plus brefs délais. L’interne absent ne validera pas ledit séminaire. Le chef de service ou le MSU concerné prend alors le risque d’être soumis à un nouvel avis de la commission d’agrément.

Pour respecter le repos de sécurité, les chefs de services d’urgences seront informés des dates de séminaires et seront invités à dispenser de gardes de nuit les internes qui ont un séminaire le lendemain.


Enseignement théorique :

200 heures sur les 3 ans de DES

Les internes sont libérés de l’obligation de stage pour participer aux séminaires facultaires qui font partie de la validation du DES. Chaque séminaire, est le plus souvent organisé sous la forme de trois ateliers validant chacun 1 crédit d’enseignement théorique (CET), sous réserve que l’atelier soit suivi du début à la fin. En cas de retard ou de départ anticipé, pour quelque raison que ce soit, le CET ne sera pas comptabilisé(*). L’interne s’oblige à prendre toutes dispositions utiles pour participer et arriver en temps utile.

(*) : Jusqu’à l’année universitaire 2014-2015, un séminaire n’était comptabilisé que s’il était suivi dans son intégralité.

Pour des questions d’organisation pédagogique (réservation des salles et limites de capacités d’accueil, disponibilité des enseignants, matériel pédagogique), la pré-inscription en ligne sur la plateforme d’inscription SuperSAAS en cliquant ici (ou autre adresse, en particulier pour les séminaires dits  » à choix ») est demandée pour tous les enseignements. Elle est obligatoire pour les EDO et engage l’interne à participer ; en cas d’absence non justifiée, 1 CET sera décompté.

Elle est vivement recommandée pour les séminaires : un interne non pré-inscrit pourra se voir refuser l’accès à la salle d’enseignement si les capacités réglementaires d’accueil des salles sont atteintes ou si cela perturbe les conditions d’enseignement.
En outre à compter du 1er mars 2017, la présence à un séminaire sans inscription valide sur SuperSaas® ne permettra plus l’octroi de crédits d’enseignement théorique (CET). »

La scolarité ne comptabilisera plus de CET pour un interne ajouté sur une feuille d’émargement. (Décision du CSP en date du 9 février 2017)

Une feuille d’émargement sera diffusée une ou plusieurs fois par atelier. La signature suppose la participation active à l’enseignement. L’interne s’engage à participer du début à la fin de la période d’enseignement.

L’enseignement a lieu pour chaque promotion en moyenne un jeudi par mois, de novembre à juin pour les DES 1 et de septembre à juin pour les DES 2 et DES 3.
Les dates sont fixées en début d’année universitaire, transmises aux chefs de services hospitaliers et aux MSU et mentionnées dans un tableau récapitulatif mis en ligne sur le site du portfolio.

L’enseignement théorique est validé avec un minimum de 60 CET sur l’internat acquis par participation aux séminaires, aux GEP (Groupes d’Echange de Pratique), aux EDO (Enseignements Dirigés Optionnels), par la réalisation d’un test de lecture, ou par d’autres équivalences reconnues par le DMG (cf. plus loin). Le jury du DES est attentif à ce que l’enseignement suivi au cours de l’internat ait été suffisamment diversifié, en participant aux différents modules de compétences proposés.

Pour les internes rejoignant la filière médecine générale après un droit au remords, le nombre de CET attendu est défini sur appréciation du coordonnateur au cas par cas.
Parallèlement aux séminaires, d’autres enseignements ou activités à valeur pédagogique donnent des équivalences de CET, dans la limite d’un maximum 18 CET sur les 60 attendus sur les trois années :

  • Formation à la recherche et à l’écriture scientifique :
    • La participation à un des deux principaux congrès de la discipline sur deux jours (Congrès du CNGE en novembre ou Congrès Médecine générale France en mars-avril) peut donner l’équivalence de 3 CET. L’attestation de participation sera versée au dossier de l’interne et un résumé de la participation au congrès doit être inséré dans le portfolio pour validation. Une participation financière aux frais de congrès des internes est régulièrement proposée par le CGECA (Collège des Généralistes Enseignants de Champagne-Ardenne, cf. Annexe IV) sous conditions.
      La participation à un autre congrès peut donner lieu à une équivalence en CET s’il est pertinent pour la discipline, sous réserve d’une demande préalable comportant le programme du congrès, déposée un mois avant le congrès au secrétariat du DMG ; un accord écrit du coordonnateur après avis éventuel du conseil scientifique est nécessaire. Aucun CET ne sera accordé en l’absence de demande préalable.
    • La publication effective d’un article scientifique, dans les trois premiers auteurs, dans une revue reconnue par le DMG (Exercer, ou autre revue validée par le Conseil Scientifique) peut donner l’équivalence de 3 CET après avis du coordonnateur. Un exemplaire de la publication sera inséré dans le portfolio pour validation.
    • La communication orale ou affichée d’un travail scientifique peut donner l’équivalence de 1 à 3 CET.
    • La présence à un atelier sur la recherche documentaire animé par le conservateur de la bibliothèque donne l’équivalence de 2 CET sur l’ensemble du DES (émargement).
    • La présence à un atelier ZOTERO® animé par le conservateur de la bibliothèque valide 1 CET sur l’ensemble du DES.
    • Les responsables d’enseignement peuvent solliciter la participation d’internes pour la préparation des séminaires. La préparation active d’un séminaire peut donner l’équivalence d’1 CET.
  • Formation et développement professionnels continus : La participation aux Groupes d’Echanges de Pratiques (GEP) lors du stage ambulatoire de niveau 1 est d’un intérêt pédagogique indéniable. L’obtention des CET correspondants nécessite une participation active de l’interne, attestée par la remise de documents rédigés (récit de situation, résultats de recherche, etc.) à l’enseignant à chaque séance. La participation à 1 séance de groupe d’échange de pratique (GEP) donne l’équivalence de 1 CET ; à partir de 2 GEP, un CET supplémentaire est attribué : soit :
    • 1 GEP = 1 CET
    • 2 GEP = 3 CET
    • 3 GEP = 4 CET
    • et 4 GEP = 5 CET
  • La validation du test de lecture des revues Prescrire® ou Exercer® (minimum sur 6 mois) (revues sur abonnement) donne l’équivalence de 3 CET (maxi 6 CET sur l’ensemble du DES). L’attestation de réussite doit être fournie.
  • Formations complémentaires (aides à la thèse, formations médicales, projet professionnel, etc.).
  • La journée de l’installation organisée par l’URPS peut donner 2 CET si participation aux ateliers et à la plénière pour les DES2 lorsque le programme est validé par le DMG.
  • Sur demande écrite motivée, d’autres équivalences peuvent être accordées très exceptionnellement par le coordonnateur.

La participation à un EDO ou à un conseil scientifiques avec thésards donne l’équivalence d’un 1 CET, le plus souvent. Certains EDO de plus de deux heures peuvent donner l’équivalence de 2 CET après accord du coordonnateur.

Pour rappel, toute absence à un EDO pour lequel une inscription aura été prise provoquera la perte d’un CET acquis, sauf dispense pour cause de force majeure reconnue par le coordonnateur.

L’ensemble des séminaires ou équivalences représente 160 heures. Les 40 heures manquantes pour la réalisation des 200h prévues pour le cursus seront considérées comme validées à partir de toutes les autres activités réalisées au cours du DES : échanges de travail dans le cadre du tutorat hors présence facultaire, FMC, DU, DIU, Capacité, participations à des Groupe de pairs®, Groupe Balint®, congrès professionnel scientifique, cours organisés lors des stages hospitaliers, équivalences réalisées non encore comptabilisées dans les 60 CET, etc.
Les justificatifs correspondants devront être versés au dossier de l’interne, détaillés dans le document de synthèse.

A titre exceptionnel, après exposé de la situation motivée au coordonnateur, un interne peut demander à participer à un séminaire qui ne soit pas de son année . Il ne peut comptabiliser les CET correspondant à un séminaire identique.
Les internes qui, lors de la session d’été de validation du DES, n’auraient pas validé le nombre de séminaires requis, peuvent demander au coordonnateur l’autorisation de se présenter à la session du premier trimestre des DES 3+1 de l’année universitaire suivante.
Le secrétariat du DMG pourra communiquer annuellement et en cas de besoin un récapitulatif détaillé des CET validés aux internes. Il est conseillé aux internes de tenir à jour un récapitulatif de leurs présences aux séminaires et aux EDO sur le modèle :

Capture d’écran 2017-10-01 à 22.45.44.png

Réforme du 3ème cycle (A partie des internes ECN 2017) : Pour valider leur phase socle les internes issus de la réforme du 3e cycle doivent valider un minimum de 20 CET en première année.

Disposition concernant les internes représentants de promotion élus :
2 CET seront octroyés aux représentants actifs sur une année universitaire, afin de valoriser le temps investi au bénéfice du corps professionnel des internes et les compétences acquises (compétences « Professionnalisme »). Le Coordonnateur pourra être également amené à attribuer 1 ou plusieurs CET supplémentaires pour certaines tâches ou représentation.
Il sera possible aux représentants de produire une trace d’apprentissage sur le rôle, les contraintes, les difficultés rencontrées dans le cadre de leurs fonctions de représentants qui pourra rentrer dans la validation du DES. A titre exceptionnel, cette trace d’apprentissage pourra être co-écrite à plusieurs représentants et utilisée de façon identique par chacun d’eux.